Monthly Archives: avril 2015

Starbuck to Starbuck

Je pense que les fondateurs de Starbuck n’avaient pas idée de ce qu’ils allaient provoquer lorsqu’ils ont ouvert leur premier établissement en 1971, magnifiquement placé face au Producer’s Market à Seattle.

On peut toujours dire que leur café est brulé (c’est vrai), imbuvable (c’est vrai) et qu’ils vendent plus de lait en volume que de café (toujours vrai), mais on ne peut nier qu’ils ont donné naissance à une dynamique mondiale désormais irréversible, autour de l’offre et de la demande des cafés dit de Spécialité.

Ils ont en effet créer le marché de l’expresso dans tous les pays anglo saxons. D’autres, partout dans le monde, plus esthètes, plus artisans, et moins mondialistes ont considérés le café comme un produit gastronomique que l’on source, que l’on transforme et que l’on cuisine. La nouvelle vague arrive, celle qui consiste à adapter les origines et les intensités de torréfaction aux méthodes utilisées pour extraire le café et en tirer le meilleur.

Nous en sommes là. Il aura fallu 40 ans pour arriver à retrouver la « vérité » du café, si longtemps maquillée par l’industrie qui ne l’oublions pas domine le marché français de manière hégémonique et qui tente de raccrocher les wagons avec de pseudos grands crus. Que l’on soit clair : les cafés de spécialités ou micro lots sont antinomiques avec l’industrie tout simplement parce que les quantités sont limitées, et que le café est un produit frais. Deux critères qui empêchent toute exploitation industrielle, que ce soit du grain, du moulu ou de la capsule.

Précurseur dans les 70’s et devenu suiveur dans les 2010’s, Starbuck, en déficit d’image positive, vient d’ouvrir à …Seattle, La Réserve, qui reprend à son compte tous les enseignements de la nouvelle vague : Torréfaction fraiche, plusieurs intensités (on a quand même le droit au café brulé à l’italienne!!), véritable expresso, Chemex, Dripper, Piston…le tout dans un décorum hallucinant qui à coûté dit on plus de 10 millions de Dollars, peuplé d’ une armée de baristas et de vendeurs conseils.

Cet appartement témoin est le symbole des temps qui changent sur la planète café. Il enterre en effet une époque révolue ou l’on faisait gober n’importe quoi aux consommateurs car Starbuck s’adresse au « mass market » comme l’on dit, et rend disponible une information au plus grand nombre, jusque là réservée aux amateurs et aux curieux.
Ce sera plus difficile de prendre les gens pour des imbéciles. Nous …

commentaires   |   En savoir plus

Le temps des fleurs en Ethiopie

Jolies petites fleurs deviendront de biens bons cafés.
Essayez d’imaginer un instant les arômes de petites fleurs blanches qui accompagnent votre promenade…et au loin le ronronnement des abeilles qui travaillent.

commentaires   |   En savoir plus