CAFE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

La Roya, un champignon qui s’attaque aux cerises de café encore sur l’arbre, fait des ravages cette année an Amérique Centrale. Au Salvador, à la Finca Alta Mira, chez Humberto Barrera, 50% de la récolte est décimée par cette maladie, qui enpêche la maturation des fruits. Ce qui est également nouveau et très inquiétant, c’est que la Roya touchait auparavant les cultures de basse altitude. C’est désormais aux plantations de moyenne altitude d’être touchées.

Le premier facteur de cette tragédie est le changement climatique. Il ne pleut plus assez en hiver et il pleut désormais pendant la saison sèche, période de maturation et de récolte des fruits.

Jusqu’à quand aurons nous la chance de déguster de grands arabicas ?
A des prix encore abordables pour la plupart d’entre nous ?

C. Servell.

Caféier malade. Les fruits pourrissent avant maturation.


Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Ajouter aux favoris permalink.

Laisser un commentaire